L’ÉTAT DES LIEUX BANCAL

ÉTAT DES LIEUX

Publié le : 10 janvier 20193 mins de lecture

UN CAS CLASSIQUE DE LITIGE LOCATIF, QUI EST ENCORE D’ACTUALITÉ…

Qu’appelle-t-on un état des lieux bancal ? Il s’agit d’un état des lieux très succinct à l’entrée et très détaillé à la sortie. Lors d’une location appartement (ou une location maison), ce genre de litige locatif est encore pratiqué par certains bailleurs ou par certains gestionnaires peu scrupuleux. Il convient d’être très vigilant sur ce point, car l’état des lieux bancal engendre automatiquement la non-restitution du dépôt de garantie par la régie (ou par le bailleur privé), voire des frais en plus pour des réparations locatives.

Comment se produit l’état des lieux bancal ?

Lors d’une location appartement (ou une location maison), le locataire et la régie (ou le propriétaire) signent ensemble le bail. Chaque partie est satisfaite et le locataire est ravid’entrer dans le nouveau logement. Il ne pense pas au litige locatif futur, qui pourrait se produire. L’état des lieux d’entrée est donc très rapide. Quelques croix sont inscrites sur le document, avec la mention « neuf » ou « en bon état ». Le nouvel arrivant ne va pas attacher beaucoup d’importance à ce document lors de sa location maison (ou sa location appartement). C’est à un tort, car il ne pourra pas récupérer son dépôt de garantie à la sortie du logement.

Que se passe-t-il lors de l’état des lieux de sortie ?

A la fin de la location appartement (ou de la location maison), l’état des lieux est très détaillé. Il n’est plus réalisé en dix minutes, mais en deux heures. Le rédacteur va être très minutieux dans son constat et il va relever la moindre trace, les quelques égratignures et la plus petite rayure dans le logement. Ainsi, en comparant les deux états des lieux (l’entrant et le sortant), de nombreuses réparations locatives vont apparaître automatiquement. Elle seront ensuite facturées au locataire. Généralement, le dépôt de garantie est donc conservé par le propriétaire, qui réclame souvent une somme complémentaire au locataire stupéfait.

Ne tombez donc pas dans ce litige locatif et soyez attentif lors de l’établissement de l’état des lieux d’entrée. Dans la case « observations » du document, vous pourrez rajouter des annotations(ou les envoyer à votre bailleuren recommandé dans les 10 jours suivant l’état des lieux), afin de ne pas avoir à subir cet état des lieux bancal lors de votre location appartement (ou de votre location maison) !

Mais des solutions existent et vous pouvez les découvrir dans le guide « Litige Locatif : Les pièges à éviter » …

À consulter aussi : Faire un état des lieux pour votre location saisonnière

À explorer aussi : Remboursement de la caution locative : que faut-il savoir ?

Plan du site